Passer au mode « cliquez et ramassez » : une nécessité pour les détaillants d’ici

Dans le cadre d’une conférence présentée récemment (« Perspectives sur le commerce de détail - Montréal 2015 », conférence tenue le 19 mai 2015), les spécialistes de la firme de conseil Deloitte tentaient d’expliquer les raisons justifiant la disparition de bannières commerciales pourtant implantées ici depuis longtemps ainsi que l’échec de l’introduction de chaînes américaines en sol canadien. Comment expliquer l’échec d’entreprises et de marques telles que Target, Bombay, Sony, Future Shop, Mexx, Jacob?

Parmi quelques raisons d’ordre stratégique, ces experts révèlent que l’absence d’une stratégie pertinente en eCommerce aura constitué la principale pierre d’achoppement pour ces détaillants réputés. En clair pour les experts : tout détaillant de brique et mortier doit progressivement devenir « multicanal » (« Omni Channel ») afin de souscrire aux attentes du nouveau client, qui magasine différemment.

Est-ce à dire qu’il faut tenter de concurrencer Amazon (pour prendre un exemple qui n’a rien d’aléatoire) sur le terrain et selon les règles du jeu que cette entreprise a elle-même établies? Bien sûr que non! Inutile d’en débattre, ce qui ne signifie pas pour autant que tout est joué.

En effet, une stratégie émerge selon les experts et représente de plus en plus l’élément clé du nouveau modèle d’affaire de magasins à succès et c’est le modèle «cliquez et ramassez » (« click & collect »). Cette façon de faire capitalise sur l’avantage que procure une bonne localisation de magasin auprès des consommateurs de la localité (parce qu’ils y vivent ou y circulent), couplé à la présence de ce même magasin dans l’espace du eCommerce. Cette stratégie réconciliant présence physique/présence virtuelle permet au détaillant de conquérir de nouveaux marchés, mais permet surtout de fidéliser ses clients naturels (et limiter les fuites commerciales).

En fait Amazon comprend si bien l’attrait de ce modèle que maintenant l’entreprise cherche elle-même des moyens de développer sa présence physique (« location, location, location! »)

Exploitez pleinement votre localisation et passez en mode « cliquez et ramassez »!

Avec facilité, fiabilité et de manière très abordable, SlashLocal offre une solution de commerce géo-localisé qui permet au détaillant de toute taille de vendre ses produits et services en ligne tout en incitant sa clientèle à passer en magasin.

Progressiste… et très ancré dans ma communauté!

Un chroniqueur de La Presse ajoutait récemment sa voix au questionnement grandissant de ceux qui ont pris le virage électronique, pour un tas de bonnes raisons, tout en ressentant une ambivalence par rapport à ces changements de mœurs qui les amènent à moins souvent fréquenter les commerces qui faisaient jusque-là partie de leur quotidien et où ils retrouvaient (presque) des amis!

Beaucoup de magasins ferment. Des enseignes s’éteignent. Le mouvement semble irréversible et pourtant…

À cause du « modèle d’affaire » des entreprises dominantes en eCommerce, on a souvent tendance à se montrer « manichéens » dans la vision que l’on a du commerce : d’un côté, le commerce électronique, efficace, mais distant, automatisé, déshumanisé (ce qu’il peut être souvent!); de l’autre, le commerce de « brique et mortier », judicieusement localisé, commode, chaleureux. Il est certainement temps de réconcilier ces deux univers!

Et si ces commerces de quartier, qu’on aime tant fréquenter, devenaient tout aussi efficaces et présents sur la toile que ne le sont leurs grands concurrents? Pour toutes ces entreprises qui ne croient pas en avoir la compétence ou les moyens financiers, c’est maintenant possible!

Facilement, en toute sécurité et pour pas cher, SLASHLOCAL offre une solution de commerce géo-localisée qui permet au commerçant de mettre en ligne son offre de produits et services, et même de communiquer avec sa clientèle pour les inviter à « venir faire leur tour »!

Renseignez-vous !

Commerce durable : le temps est venu de délaisser l’imprimé !

La revue de l’actualité commerciale démontre que, encore aujourd’hui, les entreprises de médias résistent à éliminer l’imprimé dans leur stratégie de distribution de l’information commerciale et des circulaires promotionnels. Bien que plus de 70% des ménages profitent d’une connexion Internet à domicile, et sans compter les nouvelles possibilités offertes par la mobilité, les propriétaires de médias maintiennent ces approches d’une autre époque.

Yellow média retarde toujours un peu plus la décision d’abandonner l’impression et la distribution de ses annuaires des Pages Jaunes. L’entreprise annonce qu’elle continuera de les rendre disponibles là où elle décide de (très-très) progressivement en arrêter la distribution systématique, dans chaque domicile.

Transcontinental de son côté, continue d’imprimer et de distribuer, même chez ceux qui n’en veulent pas, ses circulaires ensachées qui remplissent les bacs de récupération… L’entreprise maintient sa distribution de sacs malgré le fait qu’elle ait lancé un site électronique où elle rediffuse les mêmes circulaires. On n’en sortira donc apparemment pas!

Ces méthodes sont polluantes, intrusives et irritantes pour bon nombre de citoyens-consommateurs.

Il est temps que les entreprises abandonnent ces méthodes carrément désuètes, pour des moyens technologiques évolués et appréciés des consommateurs avertis.

Facile, sécuritaire et abordable, SLASHLOCAL offre une solution de commerce géo-localisé qui permet aux commerçants de mettre en ligne leurs offres de produits et services, ainsi que leurs promotions. En plus de se donner une visibilité géographique, les commerces peuvent notifier les clients qui le souhaitent de leurs nouvelles promotions.

Vive le commerce durable et efficace ! Renseignez-vous !

Éviter de réinventer la roue lorsque des solutions électroniques efficaces existent déjà

Dans l’édition du 2 février 2015 de son blogue « intelligence artificielle”, Julien Brault, journaliste spécialisé en technologies pour Les Affaires commente le coût de développement exorbitant d’une app iPhone.

C’est le constat principal que dresse le spécialiste, dans son analyse. Il révèle que le coût d’une application mobile oscillerait entre 9 900 $ et 50 100 $ en fonction de sa complexité et de la qualité du design recherchée. Cette fourchette lui semble par ailleurs très en dessous des tarifs pratiqués par des studios spécialisés.

On comprendra que l’investissement requis pour le développement d’une App n’est donc pas à la portée de toutes les PME.

Bonne nouvelle pour les commerces : Une solution technologique hyper économique nommée SLASHLOCAL leur permettra d’être présents sur Internet, d’y présenter leur catalogue complet de produits & services et de vendre en direct.

De plus, cette plateforme partagée permettra d’accroître les ventes en rendant tous les commerces participants visibles sur une carte consultable par les gens du quartier. Ceux-ci pourront ainsi découvrir l’offre de commerces qu’ils ne connaissaient pas!

SLASHLOCAL: une nouvelle App fiable, sécuritaire et abordable qui permet aux commerces de réaliser toutes les étapes de la vente locale en ligne, dans une forme souple et adaptée à leur image!

Améliorer l’expérience client pour résister au commerce en ligne et croître !

Dans son éditorial du 26 décembre 2014 paru dans LaPresse, Madame Ariane Krol témoigne des difficultés qu’éprouvent les commerces de « brique et mortier » à ramener ou même à conserver leurs clients devant la montée fulgurante du commerce en ligne. Elle rapporte l’importance grandissante des fuites commerciales vers le E-commerce. Celles-ci affectent tous les types de commerce et fait anticiper la disparition de 15% des centres commerciaux américains durant la prochaine décennie. Ici, les difficultés voire même la disparition de certaines chaînes faisant partie depuis longtemps du paysage commercial témoignent de la même réalité.

Dans un tel contexte, les commerçants doivent redoubler d’efforts en vue de parfaire l’expérience qu’ils font vivre à leurs clients. Selon nous, les commerçants doivent surtout s’adapter à l’évolution des habitudes d’achat du client qui, plus que jamais, amorce son expérience de magasinage bien avant de se présenter en magasin. Qu’on lui offre cette possibilité ou non, le client débute son expérience sur Internet. Il le fait d’abord pour repérer et magasiner les offres, puis parfois pour négocier les conditions, et même payer ses achats, afin de n’avoir plus qu’à les récupérer près de chez lui, en évitant les files d’attente. L’ère du « click and collect » est vraiment amorcée. Ainsi, le site en ligne permet au commerce d’accompagner le client tout au long de l’expérience telle que celui-ci souhaite la vivre.

Jusqu’à récemment, l’idée d’une présence en ligne était trop exigeante et onéreuse pour la plupart des commerces. Ça n’est maintenant plus le cas!

Facilement, en toute sécurité et pour pas cher, SLASHLOCAL vous permet maintenant d’exploiter ces nouvelles possibilités commerciales. Renseignez-vous !